08302014Manchettes:

Corus Québec ou L’art de détruire la richesse

Ainsi, Cogeco achèterait TOUTES les stations de Corus Québec pour 80 millions$ et 6 douzaines de balles de golf. Wow, quelle affaire! Dans cette transaction il y a des gros SI et d’énormes MAIS. D’abord, sachez que les génies de Corus Québec ont fusionné, lancé et fermé plusieurs stations de radio au point de refaire complètement le paysage radiophonique québécois.

Dans chaque marché où Corus a sévi, la présence locale et régionale a diminué, ainsi que la rentabilité! Devenu un boulet pour Corus Entertainement, on essaie de se débarrasser d’une «administration distincte» et chaotique. Les auditeurs, les employés et les communautés n’y trouvent pas leur compte. Pire, la situation se détériore d’année en année. Oui, les médias sont en crise. Mais souvent pour des raisons administratives et de gestion à la petite semaine. Lorsqu’elle offre de l’originalité et du contenu, la radio est séduisante et encore payante.

Si le CRTC approuve ce genre de transaction en bloc, il DOIT redonner à des groupes locaux les antennes en surplus. Dans les marchés comme Trois-Rivières et Sherbrooke, en plus de ses stations de TÉLÉ, Cogeco y exploiterait 2 stations FM. C’est un non-sens. A Montréal, RythmeFM, CKOI, 98,5FM, CFQR et CKAC se trouveraient avec un seul et unique proprio! C’est pas farfelu, c’est idiot!

Que Cogeco conserve 2 stations à Montréal, je n’y vois pas de trouble. Davantage ne servirait pas très bien le marché. La recette Cogeco généralisée ne favoriserait que mon iPod! Enfin, il y en a deux qui doivent rire à gorges déployées ce matin. En septembre 1999, le ministre Pierre Arcand (frère de Paul) et son ami Pierre Béland ont vendu leurs 6 stations de MetroMédia pour 165 millions. 10 ans plus tard et des millions supplémentaires investis, Corus céderait 11 antennes pour 80 millions $. Quelle extraordinaire destruction de richesse!

2 Réponses to "Corus Québec ou L’art de détruire la richesse"

  1. Fabien Major dit :

    Oui Jean-Pierre est toujours dans la région du Suroît et administre depuis peu un site d’information: http://www.infosuroit.com

  2. Ben leduc dit :

    Très bon résumé de la situation. Ce qui est à craindre c’est la fermeture d’antennes à Sherbrooke, Québec et Montréal ou la vente à un petit joueur qui devra « non concurrencer » Cogeco radio. En passant êtes-vous parent avec Jean-Pierre Major a dirigé des radios montréalaises et qui, je crois est dans le coin de Valleyfield ? Est-il encore dans ce domaine ?