09022014Manchettes:

Mackenzie, RBC, Trimark et Dynamique résistent à la correction boursière

Au moment où nos jeunes obtiennent leur graduation et célèbrent en grand au bal de finissants… les pires semaines boursières de 2011 semblent maintenant derrière nous. Rares sont les portefeuilles en actions qui ont su résister au «cadeau de Grec» de la zone euro. Ajoutons l’instabilité au Moyen-Orient, les chiffres de l’emploi qui stagnent aux États-Unis, l’Espagne qui s’enfonce et l’inflation qui ressurgit et nous voilà à nouveau dans l’ombre du Big Bad Bear Market! Certains osent même comparer les deux dernières années au rebond de l’après Krach de 1929. Rappelons que ce ne fut qu’une rémission de courte durée. La suite des évènements fut baptisée «La Grande Dépression».

Non, tout n’est pas anéanti et en cendre. De talentueux gestionnaires ont même réalisé des prouesses durant les 6 derniers mois.



Qui a la plus belle robe du bal?

Si je devais décerner des méritas aux fonds de placement les plus solides dans l’adversité en 2011, je soulignerais les performances dignes de mention d’une dizaine d’entre eux. Non, seulement ils surclassent tous leurs indices de références, mais en plus ils affichent au moins des gains de plus de 10% sur 6 mois. Trois d’entre eux parviennent même à engranger plus de 30% de rendement depuis un an. C’est le cas des fonds Trimark Global Endeavour, RBC Actions canadiennes à revenu.