07312014Manchettes:

La bourse?…Plus capable!

S’il y a une expression entendue abondamment durant les derniers mois c’est bien celle-là. De nombreux investisseurs n’en peuvent tout simplement plus et désertent carrément les marchés boursiers.

La dernière décennie est trop volatile pour le commun des mortels et tape joyeusement sur les nerfs des plus aguerris. Mais si les gens fuient la bourse, à qui nuisent-ils le plus? À eux même, c’est certain, mais aussi à tout le système qui se trouve privé de capitaux et d’une vision à long terme. Les entreprises réagissent donc comme les consommateurs, lancent leurs nouveaux produits au compte-gouttes, et mettent l’embauche sur la glace en empilant les dollars dans les coffres-forts. Les fluctuations à court terme ont rendu les investisseurs myopes et les voilà en grande majorité incapables de faire le focus sur l’horizon.

On ne projette ses économies que de trimestre en trimestre… et encore.  Les vampires semblent dominer les parquets et eux, ne restent quelques heures à la fois quand ce n’est pas quelques minutes à peine.

Mais où est passé l’argent?

Si les marchés boursiers ont évacué des billions de dollars dans les dernières semaines, ils ne sont pas tous disparus comme par enchantement! Nous sommes devant des réserves de liquides historiques. Aux États-Unis en juillet 2011, il se trouvait pour 8400 milliards de dépôts bancaires, 2 200 milliards en fonds de marché monétaire et 9 600 milliards en bons du Trésor. Bref, les citoyens ET les entreprises engrangent comme s’ils attendaient la bombe atomique! Quelle gaffe.

Je n’en reviens pas. Le marché des actions est le seul au monde où l’on annonce des soldes et la clientèle fuie! Plus les soldes sont importants, plus les investisseurs se sauvent loin. En connaissez-vous beaucoup des secteurs qui éloignent les acheteurs avec des rabais de 20,30 et même 60%? C’est pourtant ce qui se produit en ce moment.

Solutions pour les nerveux

Si vous n’avez pas les nerfs d’acier nécessaires pour toucher aux actions sans filet, je crois qu’il en vaut tout de même la peine d’y investir indirectement AVEC des protections. Vous trouverez des CIG Boursiers comme ceux de la SSQ, qui garantissent TOUT votre capital avec une croissance minimale et, 100% des gains que la partie en actions aura généré. On peut aussi dénicher de curieux fonds communs hybrides. Les Clic Objectifs de IA-Clarington garantissent 100% de votre capital à l’échéance ET les sommets boursiers atteints de semaine en semaine au fil des ans. C’est comme gravir la colline avec un frein à main qui vous empêcherait de reculer.

Enfin, le FNB (Fonds négocié en bourse) Horizons Alpha Pro HEX réduit les risques de baisse et génère du revenu régulier en vendant des options d’achat sur la totalité des actions du portefeuille. Une façon peu coûteuse de protéger vos avoirs contre les montagnes russes si difficiles à supporter!