09222014Manchettes:

Les contrats à terme gérés réalisent d’excellentes performances

Les meilleurs gestionnaires n’y peuvent pas grand-chose. Les indices de marchés ont perdu l’élan du premier trimestre de 2011. On ne peut pas dire que le présent contexte est très favorable aux investissements boursiers et obligataires. Les tensions au Proche-Orient, la crise de la dette européenne et l’absence de croissance américaine ne favorisent que la morosité.

Il y a des exceptions qui étonnent. Depuis le début de l’année, le portefeuille Macro Global + de l’équipe Sigma Alpha a engrangé 11,5% soit 16 points de valeur ajoutée sur l’indice S&P/TSX. Parfaitement en ligne avec leur cible, ils obtiennent régulièrement 5 à 10% de plus que les bons du Trésor à 91 jours. N’allez pas croire que ce n’est qu’un feu de paille. Depuis la création du mandat en 2003, toutes les périodes annualisées sont positives.

7 ans: 11,9% 6 ans: 11,7% 5 ans: 10,2% 4 ans: 8,9% 3 ans: 6,7% 2 ans: 11,7% et 1 an: 12,8%

Mais comment réussit-on ce tour de force? Avec les contrats à terme gérés, les gestionnaires André Marsan, Luc Lapointe et Jean-Sébastien Garant profitent de la volatilité et des écarts de marchés. L’ancien fondateur de Montrusco-Bolton et ses associés misent sur une répartition tactique et stratégique de l’actif à l’intérieur d’un portefeuille diversifié et investissent au moyen de contrats à terme (futures) dans les indices financiers mondiaux suivants : marchés boursiers, marchés obligataires, marchés des devises et marchés des matières premières.

L’utilisation exclusive de contrats à terme permet de prendre des positions acheteur et vendeur (long and short) et de viser ainsi des rendements absolus quelles que soient les tendances positives ou négatives des marchés financiers. Le portefeuille Macro Global + est un produit alternatif, géré selon une approche fondamentale et discrétionnaire, et soumis à une gestion très rigoureuse du risque.

Un contrôle du risque rigoureux s’effectue entre autres par l’instauration de crans d’arrêt (stop-loss limits) dynamiques et ajustés aux différentes positions afin de limiter les pertes sans restreindre les gains. Dans son récent commentaire économique, Sigma-Alpha penche sur un scénario de croissance lente sans inflation pour les États-Unis et l’Europe au cours des prochaines années. Le Canada et ses ressources naturelles devraient faire un peu mieux. Malgré tous les problèmes visibles et sous-jacents, ils estiment que les pays industrialisés devraient continuer à croître lentement et faiblement, mais sûrement.

Vous aimeriez avoir ce genre d’équipe pour gérer une partie de vos avoirs? Si vous avez plus d’un million à investir, il n’y a pas de problème. Autrement avec seulement 400$, on peut retrouver le mandat Macro Global parmi les choix de fonds Astra de SSQ Groupe Financier. Enfin, chaque fois que Sigma Alpha surpassera le rendement de 5% sur une année civile il aura droit ã une prime de 20% sur l’excédent. C’est un bon marché!