12222014Manchettes:

2011: l’année Tacticiel

Rendons les lauriers à César. En 2011, Invesco-Trimark a vraiment su montrer son savoir-faire et a aussi fait taire les mauvaises critiques (dont les miennes). En plus de remporter les honneurs avec son incroyable fonds de petites sociétés américaines Trimark au dernier gala Morningstar, Invesco défie carrément les indices avec ses portefeuilles Tacticiel. Tous les mandats; Revenu diversifié, Revenu équilibré, Croissance équilibré, Croissance et Croissance Maximum se sont démarqués depuis 36 mois. Mais, c’est au cours de la dernière année qu’ils réussissent un véritable tour de force.

Ils parviennent à battre leurs pairs non seulement en terme de rendement, mais aussi avec leurs faibles ratios de frais de gestion. Parmi les 11 sociétés offrant des solutions gérées similaires, c’est Invesco-Trimark qui affiche les frais les moins coûteux et les rendements les plus élevés.

Voyez le portefeuille de revenu Équilibré Tacticiel; avec 2,15% il a le RFG le plus faible du groupe. Son rendement des 12 derniers mois a été de 5,08% NET tandis que la moyenne fait du surplace ou recule de 1,5%. C’est vraiment lors des périodes difficiles qu’on peut juger du travail des gestionnaires. Ici, le mandat de supervision des Tacticiels a été confié à l’équipe mondiale de répartition d’actifs. Ils ratissent large et se servent de tout le contenu du coffre à outils Invesco.

L’originalité de la recette tient dans la répartition stratégique par conjoncture économique. Durant chaque séquence d’un cycle économique, ils investissement TOUJOURS en variant les proportions des composantes efficaces durant la croissance inflationniste, la croissance NON-Inflationniste et les récessions. Si l’inflation montre quelques signes (ici ou ailleurs dans le monde) on va prendre des positions dans les obligations à  rendement réel, dans les prêts à taux variables ou dans l’or et l’argent.


Pour prendre parts aux élans de croissance « sans inflation », on touche aux obligations de sociétés, aux actions et aux fiducies de placements immobilières. Enfin, on détiendra presque toujours (à l’exception des portefeuilles de croissance maximum) un parachute anti-récession contenant des obligations d’état à échéances variables, mais principalement à long terme.

Le nom de ces portefeuilles est aussi très révélateur: TACTICIEL: TACTI pour stratégie de répartition tactique et CIEL pour utilisation partielle de solutions indicielles. Les Tacticiels sont recommandés autant pour les comptes enregistrés comme les REEE, REER, CRI, FERR, FRV et CELI que pour les comptes non enregistrés. Ils sont en effet tous offerts en structure de catégories fiscalement avantageuse. Bien qu’on peut les obtenir en série F, des mandats de gestion privée seraient les bienvenue.