10262014Manchettes:

Guide de survie: Que faire avec 50 Millions?

Vendredi dernier, Jo Ann et Gaétan Champagne d’Hawkesbury croyaient avoir remporté 50 000$. Erreur, Il manquait 3 zéros. Ils ont plutôt remporté le gros lot de 50 millions $ du Lotto Max. Tu parles d’une nouvelle année qui part en lion! Wow, 50 millions, c’est énorme! C’est tout un magot! Qu’en feriez-vous à leur place? Sauriez-vous comment l’administrer pour finir des jours paisibles et en laisser à vos descendants?

Suivez-moi sur Twitter: @fabienmajor

Alors, supposons qu’il vous arrive quelque chose de semblable. Que faites-vous? Vous vous payez une villa dans les Alpes, un condo en Caroline du Sud, un voilier de 125 pieds, trois ministres, 200 palettes de ShamWoW, Neverland…? Vous aurez l’embarras du choix. Croyez-moi les propositions vont vous pleuvoir dessus. Comme guide de survie, je vous propose de suivre ces conseils:

1-) Vous criez et vous partagez la nouvelle qu’avec des intimes puis, vous vous taisez. Quitte à sacrer le camp pour un mois au Tibet. Mais, allez quand même chercher votre chèque avant de «léviter».

2-) Ne déposez pas la cagnotte au guichet automatique! Surtout s’il y a une file. Sans blague, je suggère de déposer la somme dans  3 ou 4 comptes bancaires à haut rendement dans les institutions les plus généreuses. Ally, Manuvie, ING sont dans les rangs. La banque ou caisse du coin? Vous en connaissez des généreuses en temps normales? Pas moi.

3-) Dans l’isolement, vous vous calmez le pompon. Réfléchissez et prenez des notes sur vos rêves. Départagez ensuite vos désirs de vos caprices.  Vous pouvez en profiter pour remettre en question votre situation professionnelle. Pensez à une année de congé sabbatique, si c’est trop confus.

4-)Avec 50 millions, vous aurez peut-être les moyens d’acheter une partie ou la totalité de la société qui vous embauche. Mais l’appel de la dolce vita sera surement très fort.  Si vous placez la cagnotte à 4%, vous toucherez des intérêts annuels de 2 millions $ sans entamer votre capital! ATTENTION, les gains à la loterie ne sont peut-être pas taxables… mais les intérêts le seront. A ce sujet, une bonne analyse et planification de la répartition des investissements vous évitera de payer plus d’impôt qu’il n’en faut. Un bon conseiller indépendant et objectif (inscrit à l’AMF) calme et avec de bonnes qualités d’écoute est suggéré. Au cas où… voici un lien vers son site ;-) Major Gestion Privée!

5-)Visualisez la valeur de vos désirs et projets ainsi que les sommes annuelles nécessaires pour satisfaire votre niveau de vie de rêve. Si vous considérez que 500 000$ par année est formidable… alors, vous pouvez très bien faire d’importants dons à des organismes qui rejoignent vos valeurs ou à des proches. Laissez ensuite l’excédent vous faire vivre…

6-)Pour les dons à des intimes ou à la famille, offrez des revenus réguliers plutôt que de grosses sommes. Idéalement sous forme de placements dont SEULS les intérêts sont versés pendant plusieurs années. Comme ça, la situation sera claire et sans ambiguïté. Ils apprendront à se débrouiller et se rappelleront du geste pour longtemps. Il pourra être fort pratique d’établir une fiducie familiale et nommez des administrateurs pour que la gestion de ces avoirs se fasse dans les règles de l’art.

7-)Lorsqu’on obtient de bonnes sommes par vente d’une entreprise ou gains extraordinaires, on peut planifier notre autonomie financière en fonction d’un décaissement de l’actif ou d’une préservation du capital. En décaissant… on vise à mourir cassé. On souhaite tout dépenser puis pousser son dernier souffle. C’est très difficile à synchroniser!  Sachez tout de même qu’avec 50 millions à 4%, vous pourrez vous permettre de dépenser 207 000$ par mois et vous mettrez 40 ans à épuiser le magot et les intérêts! Comprenez vous maintenant pourquoi Guy Laliberté s’est offert un voyage dans l’espace de 30 millions $ sans inquiétude? Ça nous donne une idée de l’ampleur de sa fortune!

En préservation de capital, on souhaite laisser une somme importante en héritage. Mais l’un n’empêche pas l‘autre. Si la santé vous le permet, vous pouvez très bien vous assurer pour plusieurs millions… et décaisser le maximum de votre vivant!

Si vous souhaitez vous amuser à élaborez des scénarios, la section de mon site Calculateurs et Stratégies vous aidera à visualiser toutes vos belles idées.

Oh! Mais dites-donc, avez-vous acheté votre billet pour le prochain tirage?

5 Réponses to "Guide de survie: Que faire avec 50 Millions?"

  1. Fabien Major dit :

    Certainement! Je serais heureux de te rencontrer! ContacteS-moi au moment que tu jugeras opportun: fm@fabienmajor.com

  2. PhilippeC dit :

    Je crois que Loto-Quebec offre des ressources de conseillers au gagnants de gros lots, non?

    Dans un autre ordre d’idees, offre-tu des conseils pour les travailleurs independants?

  3. Fabien Major dit :

    Moi de même… mais tu peux me parler quand même si tu ne remportes qu’un billet gratuit!

  4. Bonsoir Fabien!

    Si je gagne, je te lâche un coup de fil, c’est certain. :)

    Je me suis souvent demandé s’il était pertinent de faire tirer une somme colossale. Au lieu d’un gros lot de 50 millions, ne serait-il pas préférable de scinder le dit montant en plusieurs lots? Par exemple, 10 gros lots de 5 millions?

    Bien heureux de t’avoir rencontré jeudi passé.

    Dominique

  5. gin dit :

    je m enerve pas le pompom parce que je n achete pas le billet!!!