11272014Manchettes:

Podcast; l’AQRP déçue du 4% de la Caisse de dépôt

En 2011, la performance de la Caisse de dépôt et placement du Québec a été honorable. +4% dans ces circonstances, c’est fort! Rappelez-vous simplement que la crise du crédit en Europe, les tensions entourant le défaut de paiement possible de la Grèce, l’impasse du plafond de la dette et le taux de chômage aux États-Unis… sont le genre de turbulences qui traversaient nos cieux. Bravo à l’équipe de Michael Sabia!

Cliquez sur la flèche pour démarrer le lecteur audio

 

Malgré les félicitations et appréciations généralisées, une voix isolée s’élève pour souligner naïvement sa déception. L’Association québécoise des retraités des secteurs public et parapublic (AQRP) affirme que le rendement moyen doit être de 7% pour respecter les promesses de l’état d’honorer à long terme les nombreuses caisses de retraites des fonctionnaires. Il est là le noeud du problème. Si les promesses de politiciens étaient irréalistes, il faut RÉVISER les cibles et prendre des DÉCISIONS difficiles. PAS plus de risques!  Non, mais sur quelle planète vivent-ils à l’AQRP? Les actions chutent de -9%, les obligations rapportent moins de 2% et la madame Michaud veut du 7%. C’est en accordant de l’importance à ce genre de «trip d’égo» que la Caisse de Rousseau a été tenté par des patentes à gosses comme le papier commercial. En souhaitant des rendements élevés à COURT terme, on perd sa cible à LONG terme.

La présidente de AQRP, Madelaine Michaud doit laisser sa place à quelqu’un de plus réaliste. Elle a démontré sa totale incompréhension des défis et risques inhérents à une caisse de retraite d’envergure.