04182014Manchettes:

L’agonie de RIM

Il n’y aura sans doute jamais de nouveau Blackberry. Disons-le simplement, RIM est à l’agonie. Depuis son sommet de 2008, l’action a effacé 95% de sa valeur. Voici la chronologie d’une mort annoncée.

Bientôt: Le Black BURIED?

C’était écrit dans le ciel et dans ce blogue. Le 19 mai 2008, l’action de la télécom canadienne valait 140$ et mon billet RIM, un achat risqué expliquait que même à cette époque on était devant une société fragile qui ne valait pas du tout sa capitalisation de 60 milliards.
Au lieu de se concentrer sur sa niche d’affaires, le duo Balsilie/Lazaridis s’est gonflé d’orgueil et a choisi d’attaquer la machine Apple sur son terrain. Mauvaise idée.

Le 15 décembre 2009, sous le titre Les fidèles du Blackberry songent à se convertir au iPhone, on apprenait que de grandes financières étudiaient l’environnement de l’iOs afin de remplacer les Blackberry dans leur force de vente. Pendant ce temps, Jim Balsilie mettant toutes ses énergies et son arrogance en quête d’une équipe de hockey de la LNH.

Au moment où les experts de la Presse voyaient RIM ressusciter, le 12 janvier 2011 le MajorBlog publiait: Rim, quittez le navire avant qu’il ne coule avec vous. Il apparaissait évident que les Blackberry passaient à côté de la navigation web mobile simplifiée et l’action venait de perdre plus de 50%.

Le 5 décembre 2011, le jeu de mots et l’image «RIP RIM» sont apparus pour la première fois. Il coiffait le sous-titre «Est-ce que la Playbook sera sa pierre tombale?». La tablette qualifiée d’inachevée par les experts avait coûté près de 500 millions en radiation d’actifs.

28 juin 2012, autre tuile. Son premier trimestre se conclut avec un déficit de 518 millions. Presqu’une piastre par action. Ça va faire mal. Les analystes anticipaient un maigre gain de 43 cents. On voyait les revenus diminuer à 3,1 milliards. C’est pire: 2,8 milliards. Pour résumer, il s’est vendu 50% de moins d’appareils Blackberry que l’an passé.
Avec une face d’enterrement, le nouveau président a annoncé que RIM va supprimer illico 5000 emplois et concentrera ses activités dans 3 usines au lieu de 10.

Ce n’est pas tout. Le lancement du nouveau système d’exploitation BB10 (déjà reporté 2 fois) et de nouveaux appareils est décalé à 2013.

Je ne gagerais pas mon vieux Palm Pilot là-dessus!

Blog Widget by LinkWithin