11242014Manchettes:

L’Espagne pourrait faire sa 14e faillite

© MajorBlog.net 2012

Entre le 16e et la fin du 19e siècle, l’Espagne a fait défaut de paiement de ses dettes à 13 reprises. En replongeant dans l’incapacité d’honorer ses créances, elle mettra fin à plus d’un siècle de saine gestion de ses coffres.

N’allez pas croire qu’elle est la seule à abandonner ses obligations. Selon Carmen Reihart et Kenneth Rogoff, auteurs de l’ouvrage «Cette fois c’est différent, huit siècles de folie financière», éd. Pearson, 2010, la quasi-totalité des pays ont fait défaut sur leur dette au moins une fois. Et plusieurs fois pour beaucoup d’entre eux, notamment au cours de leur phase d’émergence.

Si l’Espagne a le record du nombre de faillites, la Grèce a la palme de la durée. Depuis son indépendance en 1830, elle a passé LA MOITIÉ du temps en défaut de paiements ou à rééchelonner sa dette. Depuis 1800, la Turquie, le Portugal, l’Autriche, L’Allemagne et la Russie ont fait faillite à 5 reprises ou plus.

Plusieurs doivent s’ennuyer de la monarchie française. Entre 1500 et 1800, l’Hexagone a fait huit fois faillite.  Pour régler leurs dettes, les souverains français avaient pris l’habitude d’exécuter en public leurs grands créanciers.  Le peuple avait d’ailleurs baptisé cette forme de restructuration de la dette «les saignées». Depuis 1812, les créanciers français ont la vie sauve. J’imagine que les prêteurs ont retenu cette leçon de l’histoire.