07242014Manchettes:

Qui ravira ING Direct? Capital One ou Banque Manuvie?

Rien ne va plus pour ING. Le bonhomme hollandais n’ayant vraisemblablement pas les nerfs d’acier pour supporter l’endettement chronique de son employeur. Après avoir cédé en catastrophe ses filiales canadiennes en assurances de dommage (ING, Bélair et Groupe Commerce) à INTACT, voilà que la célèbre institution financière des Pays-Bas s’apprêtent à se départir aussi d’ING Direct Canada.

Depuis 2008, le groupe ING ne cesse de gratter les fonds de tiroir. Il faut comprendre que sur son prêt de 12 milliards, elle doit encore plus de 3 milliards de dollars au gouvernement hollandais. Somme prêtée dans le cadre des opérations de sauvetage des institutions coincées par les papiers commerciaux adossés à des actifs toxiques.

Pour trouver du blé, elle doit donc jeter du lest. Rappelons qu’ING a déjà bradé sa filiale américaine en février dernier pour environ 9 milliards et s’apprête à faire de même avec la division britannique.

Mais où pourraient bien se retrouver ses 1 800 000 clients canadiens? Selon John Reucassel analyste pour BMO, la Banque Nationale ou la Scotia pourrait bien ravir les 30 milliards en dépôt de la plus célèbre banque virtuelle canadienne. Selon moi, elles ne seront pas seules à être sur les rangs. Mais, pour ce qui est de la question, «QUI pourrait bien CONSERVER cette clientèle?» Il n’y a pas beaucoup d’options.

Les cinq grandes banques, la Nationale et la Laurentienne n’ont pas vraiment les outils et la volonté d’offrir des comptes de banques et d’épargne généreux. Pour être poli, disons que ce n’est pas dans leur culture. La Scotia fait un peu plus d’effort, mais son compte le plus payant (Accélération Plus) offre 1,2% si seulement vous y maintenez un minimum de 5000$.

Je crois que si ING Direct ne se fait pas acheter par une institution AUSSI généreuse, la clientèle sera tentée de fuir vers les AUTRES banques virtuelles qui rivalisent sérieusement. Je verrais très bien la Banque Manuvie l’avaler. Après tout, c’est une des rares à offrir déjà des comptes bancaires PLUS payants que ceux d’ING. 1,75 versus 1,35%. À un prix estimé à 1,7 milliards $, les offres fermes se compteront sur les doigts d’une main. Mais pour rester dans la logique, l’acheteur d’ING É.-U., la banque Capitale One, pourrait bien compléter ses activités canadiennes avec cette belle prise!

3 Réponses to "Qui ravira ING Direct? Capital One ou Banque Manuvie?"

  1. Frank dit :

    Quelle triste nouvelle.
    Avec des certificats placé pour 5 ans et fonds mutuelles j’espère que je ne serais pas pénalisé pour faire un transfère vers une nouvelle banque :(

  2. Fabien Major dit :

    Comme, je l’écris à la fin de mon article, il y a effectivement quelques comparables. La mauvaise nouvelle serait qu’elle soit vendue à la Banque Nationale qui aussitôt mettrait la hache dans les éléments de différenciation qui ont fait la renommée d’ING. Avec toutes ses dernières acquisitions en valeurs mobilières, elle a procédé de la même manière. OUT, la couleur d’Option-Retraite, Everest, Wellington West et j’en passe. Les banques recherchent du volume afin d’intégrer le plus de nouveaux clients dans leur machine à saucisses. Ce qu’elles comprennent difficilement, c’est que si on est allé AILLEURS c’est qu’on est tanné de leur CARTEL et on cherche de nouvelles avenues plus respectueuses de notre intelligence.
    La BANQUE MANUVIE a selon moi, la culture qui se rapproche le plus d’ING. De plus petites comme ALLY, font aussi très bien. On se souhaite un acheteur autre qu’une de nos vieilles banques. Ne serait-ce que pour conserver une peu de concurrence!

  3. pierre dit :

    décevant cette banque est tres saitsfaisante pour ses client il n y a rien de comparable pour les faibles couts… domage.