07232014Manchettes:

Maximisez vos comptes d’épargnes

Les comptes épargnes sont les meilleurs amis des petits et grands projets du quotidien : ce bas de laine délicatement entretenu et chéri a pour vocation de se transformer doucement et surement en voyage, travaux de rénovation, nouvelle auto…

Trouver le compte épargne qui vous convient implique d’en avoir saisi les tenants et les aboutissants, dont le taux d’intérêt qui aura une incidence sur le temps nécessaire pour parvenir à compléter la somme nécessaire à votre projet, les frais de transactions ou de services s’il y a, la liberté avec laquelle vous pouvez disposer de votre argent.

  • Parmi les différences notoires, certains comptes épargnes prévoient ainsi une hausse du taux d’intérêt lorsque le solde du compte dépasse un plafond, d’autres comptes imposent de conserver un solde minimal pour percevoir des intérêts.
  • Généralement, les comptes épargnes n’induisent pas de frais de services mensuels, mais plutôt des frais à l’occasion de transactions que vous effectuez. Aussi, certaines institutions financières proposent un nombre limité de transactions gratuites et d’autres imposent, comme expliqué plus haut, le maintien d’un solde minimal, notamment pour ne pas avoir à payer de frais.
  • Il existe désormais des comptes en ligne, émis par des banques virtuelles n’ayant pas de succursales physiques. Les services sont accessibles par téléphone, par Internet, ou par la poste. Bien souvent, les taux d’intérêts proposés sont plus hauts que ceux émis par les institutions traditionnelles, ainsi le compte épargne de La Capitale offre un taux d’intérêt de 2 % ou chez ING Direct. En revanche, ces comptes en ligne ne permettent pas un éventail d’actions élargies comme l’émission de chèques.

Le calcul des taux d’INTÉRÊT

Le calcul des intérêts se fait en fonction du montant présent dans votre solde, soit les sommes déposées ainsi que les intérêts cumulés au fil des mois précédents. Il y a ainsi la génération d’intérêts sur les intérêts cumulés, ce que l’on appelle les intérêts cumulés, qui vous permettent de maximiser votre solde.

Pour le calcul des intérêts, il existe plusieurs méthodes appliquées par les institutions bancaires. Elles concernent notamment les modalités d’application du taux d’intérêt en fonction de tranche ou de plafond atteint ou dépassé.

  • La première méthode applique le taux d’intérêt au solde dans son ensemble. Si vous souscrivez un compte avec 2 % de taux d’intérêt, vous aurez 2 % d’intérêt à la fin de l’année
  • La deuxième méthode vise à appliquer un taux d’intérêt différent à chaque tranche du solde : de 0 à 1000 $ par exemple, de 1000 à 2000 $, par exemple. Si vous n’avez qu’une somme minimum dans la deuxième tranche disposant du taux d’intérêt le plus haut, vous ne percevrez pas autant qu’avec la méthode 1, dans la mesure où le taux est similaire.
  • Certains comptes prévoient l’application d’un deuxième taux d’intérêt plus élevé au-delà d’un certain montant. Cette troisième méthode cumule les principes de deux précédentes méthodes de calcul et s’avère particulièrement intéressante si vous prévoyez d’épargner des sommes conséquentes.

Certains comptes épargnes proposent un taux d’intérêt plus intéressant année après année, afin de récompenser la fidélité des épargnants. Notez toutefois que vous pourriez payer des impôts sur les intérêts perçus.

Enfin, le compte épargne que vous avez souscrit est sécuritaire dans la mesure où votre institution bancaire est membre de la Société d’assurance dépôts du Canada (SADC), il sera assuré jusqu’à un maximum de 100 000 $ en cas de faillite de cette dernière.